Médiation - axe de recherche du MICAInformation - axe de recherche du MICACommunication- axe de recherche du MICAArt - axe de recherche du MICA

Le MICA en bref

 

version française

Le MICA (MÉDIATIONS, INFORMATIONS, COMMUNICATION, ARTS) est un laboratoire de recherche de l’Université Bordeaux Montaigne, labellisé comme Equipe d'Accueil (EA 4426) de l'École doctorale Montaigne-Humanités.

En savoir plus


version anglaise

MICA (MEDIATION, INFORMATION, COMMUNICATION, ARTS) is a research team dedicated to information and communication science belonging to Bordeaux-Montaigne University. It is certified as a research team for the PhD school.

Learn more

Réplic : L'asso

 

 

Réplic, l'association des doctorants en Sciences de l'Information et de la Communication de Bordeaux 3
L'association des doctorants en Sciences de l'Information et de la Communication.

En savoir plus

 

  Rejoignez Le REPLIC sur Facebook

Netsuds n°5 : Les médias africains à l'heure du numérique (Collectif)

NETSUDS n°5 - LES MEDIAS AFRICAINS A L'HEURE DU NUMERIQUE
NETSUDS n°5
:

LES MéDIAS AFRICAINS
A L'HEURE DU NUMéRIQUE

Sous la direction de
Annie LENOBLE-BART & Annie CHENEAU-LOQUAY


Prix indicatif : 14,50 Euros
Editeur : L'Harmattan
Parution : Septembre 2010
Pages : 136
ISBN : 9782296125841

Ce cinquième numéro des cahiers de Netsuds résulte de la collaboration de chercheurs bordelais qui travaillent sur l'Afrique : ceux du Groupe de recherche international du CNRS (GDRI) Netsuds et ceux de l'Equipe d'Accueil en Sciences de l'information et de la Communication de l'Université Michel de Montaigne, MICA.
Il s'agit de contribuer à mieux comprendre les conditions et formes d'usages des Technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les médias d'Afrique subsaharienne, dans leurs manifestations les plus contemporaines. Loin des théories et des concepts fort bien présentés ailleurs, il s'agit ici d'être au plus près des pratiques réelles des émetteurs (journalistes, animateurs, blogueurs...) comme des récepteurs qui, de plus en plus, braconnent sur la Toile et grossissent les rangs des " cyberjournalistes " voire des " cyberdémocrates ".
A partir d'études de terrain en Afrique de l'Ouest francophone comme anglophone, mais également au Cameroun ou au Mozambique, par des docteurs qui sont aussi pour la majorité d'entre eux des professionnels du secteur, ce dossier permet de mieux comprendre comment le fax d'abord puis, surtout, le numérique et le téléphone portable, ont modifié le paysage de la presse écrite ou du secteur de l'audiovisuel d'une Afrique qui veut rentrer de plain-pied dans la modernité sans renier ses traditions.