• Publications & valorisation
  • Ouvrages


Discordance des temps

Rythmes, temporalités, urgence
à l'ère de la globalisation de la communication


Sous la direction de Valérie CARAYOL & Alain BOULDOIRES

Prix indicatif : 24 Euros
Éditeur : Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine [commander l'ouvrage]
Parution : Décembre 2011
Pages : 312
ISBN : 9782858924073

La centralité de l'urgence et les bouleversements des rythmes sociaux produisent de nouveaux régimes temporels, qui remettent en cause les liens et les pratiques communicationnels, les pratiques de transmission et de médiation. Ces mutations, dont les multiples conséquences restent à évaluer, ont déjà retenu l'attention d'anthropologues, d'historiens, d'économistes, de politologues ou de philosophes.

Le présent ouvrage propose une approche communicationnelle des enjeux et des problèmes suscités par ces mutations temporelles. Le laboratoire MICA (Médiation, Information, Communication, Arts), équipe d'accueil de la formation doctorale en Sciences de l'Information et de la Communication et en Arts de l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, a déjà tenu plusieurs colloques et réalisé des travaux sur les temporalités médiatiques et l'urgence communicationnelle. Il s'agit ici, à partir des bénéfices de ces premières investigations et des éclairages apportés par les recherches les plus récentes, de prolonger cette réflexion.

Valérie CARAYOL est Professeur des Universités à l'Université de Bordeaux 3, Directrice du MICA. Elle est directrice de la publication de la revue Communication & Organisation publiée par les Presses Universitaires de Bordeaux. Elle travaille dans le domaine de la communication organisationnelle, sur les nouvelles temporalités au travail et les pratiques d'hyper connexion des cadres aux Technologies d'Information et de Communication. Elle a notamment publié "Communication organisationnelle, une perspective allagmatique" et "Vivre l'urgence dans les organisations".

Alain BOULDOIRES est maître de conférences à l'Université de Bordeaux 3, chercheur au MICA. Il travaille sur le lien entre la construction des identités et les pratiques médiatiques. Il a publié "Le corps potentiel, de l'incarnation à la virtualisation de l'expérience des savoirs" et développe une approche visuelle de l'enquête de terrain en Sciences de l'Information et de la Communication.

Articles de François HARTOG, Pascal MICHON, Luiz C. MARTINO, Jean-François TETU, André VITALIS, Jean-Pierre BOUTINET, Karine TURCIN, Laetitia BISCARRAT, Mélanie BOURDAA, Seok-Kyeong HONG-MERCIER, Nayra VACAFLOR, Isabelle RIGONI, Etienne DAMOME, Won LEE, Benoit CORDELIER, Taoufik ZINAOUI, Elgiz YILMAZ, Christian MESNIL, Valérie CARAYOL, Aurélie LABORDE, Nadège SOUBIALE, Hélène CROMBET, Arnault FEDOU, A. MESSADI, Yann ROUVERY, Ghyslaine THORION, Dominique BLIN, Isabelle COUSSERAND et Nicole DENOIT.
Débloquez l'affichage des images pour visualiser cette page correctement
PDF COUVERTURE
Débloquez l'affichage des images pour visualiser cette page correctement
PDF SOMMAIRE

Revue Figures de l'Art n°20 - Le syndrome de venise : la biennalisation de l'art contemporain

Revue FIGURES DE L'ART n°20 :

Le syndrome de venise
la biennalisation de l'art contemporain

Textes réunis par Bernard LAFARGUE

Prix indicatif : 27 Euros
Éditeur : Presses Universitaires de Pau et des Pays de l'Adour
Parution : Décembre 2011
Pages : 288
ISBN : 2353110258

Depuis quelques décennies, le monde (de l'art) vit au rythme des biennales d'art contemporain. S'inspirant de la Biennale di Venezia, lancée en 1895 par une ville qui, au bord de la ruine, sent que son salut est de devenir La Città dell'Arte, les grandes villes rivalisent d'ingéniosité pour organiser des biennales capables de réunir, sous la houlette de curators en vogue, des œuvres venues du monde entier.

Notre monde (de l'art) est tout autant l'effet que la cause de cette biennalisation pacifiée et enjouée qui, invitant les hommes dés cinq continents à venir se faire adouber citoyens festivaliers d'un même monde de l'art contemporain. a succédé au temps liturgique et guerrier des grandes cérémonies religieuses et politiques. Les jolies cartes postales d'Aleksandra Mir, qui font de milliers de villes d'eau des "Venezia" au coeur sérénissime, célébrent avec un humour délicieusement kitsch la nouvelle bulle, Urbi et Orbi, de ce monde "vénisé" de l'art contemporain. Elles nous donnent à voir, dans le double take d'un trompe-l'œil photographique dont John Baldessari est assurément le grand maître, que nous sommes tous des "veni etiam", des "revenants vénitiens", qui tournent en rond(e) sans fin, en proie au "syndrome de Venise". L'hédoniste : "Visse, scrisse, amo" de Stendhal a heureusement remplacé l'impérial : "Veni, vidi, vici" de César.

C'est cette nouvelle manière de faire des mondes de l'art capables de cohabiter au sein d'un même monde de l'art, qu'a tout particulièrement mise en évidence la 53e biennale de Venise, à laquelle Daniel Birnbaum a donné pour thème : Fare Mondi / Making Worlds. Partant des oeuvres exposées lors de cette biennale paradigmatique, ce vingtième numéro de Figures de l'art montre pourquoi et comment la biennalisation est devenue, dans un monde où tout peut être de l'art et tout un chacun artiste ou esthète, le mode d'étre d'un art mondialisé qui nous rend contemporains, sinon encore confrères ou compagnons.

Articles de : Paul Ardenne, Sylvie Castets, Jean-Pierre Cometti, Bernard Lafargue, Sylviane Leprun, Sandra Métaux, Annabelle Munoz-Rio, Nicolas Nercam, Louise Poissant, Marie-Dominique Popelard, Christophe Puyou, Corinne Rondeau, Christian Ruby, Hélène Sirven, Ronald Shustermann, Evelyne Toussaint, Didier Valhère et Jeanette Zwingenberger.

En savoir plus :
Site Internet de la revue Figures de l'art



La formation aux cultures numériques

Une nouvelle pédagogie pour une culture de l'information
à l'heure du numérique


Olivier LE DEUFF

Prix indicatif : 19,50 Euros
Éditeur : FYP éditions
Collection : Société de la connaissance
Parution : Novembre 2011
Pages : 160
ISBN : 9782916571546

Peut-on vraiment prétendre qu’il suffit de faire partie de la génération Y – d’être né à l’époque des jeux vidéos et de l’internet – pour posséder une maîtrise innée de la gestion de l’information et des outils du numérique ? Les mutations engendrées par le numérique ouvrent la porte à de grandes potentialités, mais également à de nombreuses interrogations sur l’évolution intellectuelle, culturelle et éducative de la société. Cet ouvrage met en évidence les dangers et les problématiques de la confusion entre usages et culture. Olivier Le Deuff questionne notamment les évolutions de la lecture, de l’écriture et de l’exercice de notre pensée. Il explique comment former les individus à des environnements numériques toujours en construction et qui, eux aussi, nous transforment. Il propose une nouvelle pédagogie pour l’acquisition d’une culture de l’information et l’adaptation à la civilisation numérique. L’auteur montre également comment adapter les programmes éducatifs, les méthodes et les lieux de formation, et quels sont les apprentissages nécessaires pour les jeunes et les adultes qui doivent désormais se former "tout au long de la vie". C’est un ouvrage indispensable aux enseignants, formateurs, pédagogues, gestionnaires de l’information, politiques, créateurs de nouveaux services, à tous ceux qui s’interrogent sur le devenir de la formation, et pour que les « natifs » du numérique ne deviennent pas les "naïfs" du numérique.

Docteur en sciences de l’information et de la communication, titulaire du Capes de documentation et maître de conférences à l’université de Bordeaux 3, Olivier Le Deuff poursuit ses recherches autour de la culture de l’information et des mutations engendrées par le numérique. Auparavant, il a exercé pendant plusieurs années comme professeur-documentaliste en collège et en lycée et s’intéresse aux nouveaux modes et méthodes d’apprentissage. Il est également l’auteur du blog Le Guide des égarés, qui aborde ces diverses thématiques depuis 1999.

La communication sociale en Amerique latine

LA COMMUNICATION SOCIALE
EN AMéRIQUE LATINE


Luis Ramiro BELTRÁN

Textes rassemblés et présentés par Isabel GUGLIELMONE URIOSTE

Prix indicatif : 22 Euros
Éditeur : Presses Universitaires de Bordeaux [commander l'ouvrage]
Parution : Octobre 2011
Pages : 280
ISBN : 9782867816802

À la fin des années 1960 et durant la décennie suivante, les chercheurs sud-américains en Sciences de l’information et de la communication, ont interrogé le caractère "vertical" du paradigme fonctionnaliste de la communication, issu de la sociologie des médias qui s’est développée aux États-Unis. Très attentifs aux résonances entre Sciences de l’information et de la communication et les revendications du social ; ils ont également pensé et valorisé le rôle des grands médias, en particulier la radio, comme soutien aux exigences démocratiques.

Parmi les chercheurs de cette "École latino-américaine de communication", figure le Bolivien Luis Ramiro Beltrán. Le présent recueil de textes, premier livre publié en langue française de cet auteur, est représentatif de son œuvre. Depuis plus de trente ans, il étudie des questions qui n’ont rien perdu de leur actualité : la concentration médiatique, la mise en spectacle de l’information, la figure du récepteur-consommateur-électeur traité en tant que "cible", les politiques d’exception culturelle, la défense des peuples autochtones ou encore les actions pour un développement durable et solidaire. Alors que les publics s’élargissent à partir des réseaux sociaux électroniques et s’approprient de nouvelles modalités de réception des médias classiques, le modèle, certes reformulé, de la communication participative, conserve toute sa pertinence. Dans ce livre, l’auteur aborde notamment des thèmes tels que les politiques nationales de communication, le nouvel ordre international de l’information, la communication horizontale ou encore la communication sociale au service de la démocratie. Ces réflexions sont menées dans les contextes politique et théorique de l’Amérique Latine des années 1960 et 1970. L’"Extrême-Occident", cette autre Amérique complexe et variée, donne à la communication une dimension humaniste que cet ouvrage tend à démontrer.

Luis Ramiro Beltrán, né en 1930, est l’auteur de quatre cents articles en espagnol et en anglais. Il a reçu en 1983 le prix McLuhan Teleglobe Canada, décerné par le gouvernement canadien aux personnalités ayant accompli une action spéciale dans le domaine théorique ou dans la pratique de la communication sociale. Il a été consultant et conseiller pour plusieurs organismes internationaux dont l’UNESCO et l’Université Johns Hopkins (États Unis). Journaliste, écrivain et scénariste, il réside actuellement à La Paz (Bolivie).

Isabel Guglielmone Urioste, maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, de l’Université de Technologie de Compiègne, vice-Présidente du G.R.E.R (Groupe d’Études et de Recherches sur la Radio) 2006-2010. Elle a présenté cet ouvrage lors du 2e Séminaire Transdisciplinaire du MICA.
Analyse d'une oeuvre  : Conte d'été, Éric Rohmer, 1996 (Martin BARNIER & Pierre BEYLOT)

Analyse d'une oeuvre :
Conte d'été

É. Rohmer, 1996

Martin BARNIER & Pierre BEYLOT

Prix indicatif : 9,80 Euros
Éditeur : Vrin
Collection : Philosophie et Cinéma
Parution : Septembre 2011
Pages : 136
ISBN : 9782711623860

Éric Rohmer se lance dans la réalisation de ses « Contes des quatre saisons » à plus de soixante-dix ans. Le troisième film de la série, Conte d’été est une réussite artistique et financière complète, fruit d’une longue maturation du scénario et du travail avec les comédiens.

Conte de saison intimement lié au décor des côtes bretonnes, cette chronique estivale s’attache aux fluctuations des sentiments de personnages qui ne cessent d’hésiter sur leur destinée sentimentale.

Conte philosophique où se posent les questions de l’identité et de l’altérité, cet opus est aussi un conte moral qui interroge la nature des relations entre les sexes et montre comment le jeu de la séduction construit un regard genré.

Martin BARNIER est professeur en études cinématographiques à l’université Lumière Lyon 2.
Pierre BEYLOT est professeur en études cinématographiques à l’université Michel de Montaigne Bordeaux 3.



VERT MINES
Un artiste / des étudiants :
Raphaël Larre / Master 1 Ufr des arts


Sous la direction de Hélène SAULE-SORBÉ

Prix indicatif : 14 Euros
Éditeur : Presses Universitaires de Bordeaux [fiche éditeur]
Parution : Juillet 2011
Pages : 96
ISBN : 9782867817076

Composé de 2 volumes, Vertmines est le fruit d’une expérience artistique et pédagogique coordonnée par Hélène Sorbé et menée au printemps 2009 dans le cadre du Master recherche ARTS et du département Arts plastiques. Invité par l’Université Michel-de-Montaigne Bordeaux 3, le jeune artiste français Raphaël Larre, diplômé de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et venant de bénéficier d’un séjour de 2 ans à la Casa Velazquez (Madrid), a développé avec les étudiants une démarche de projet et de création hors les murs. Elle a consisté, depuis le site privilégié du Parc paysagé de Majolan à Blanquefort, à interroger l’histoire et les caractéristique du lieu pour faire œuvre. Aménagé à la fin du XIXe et carrefour d’influences (modèle du jardin anglais, esthétique du pittoresque, style "rocaille" héritage du XVIIIe siècle) ce magnifique domaine a fait récemment l’objet d’une réhabilitation. S’y sont greffées des conceptions écologiques et botaniques soucieuses du développement durable et de la valorisation du patrimoine végétal propre au milieu marécageux inhérent à l’identité du site de Blanquefort.
Intitulé Vertmines, ce workshop a en quelque sort invité la pratique du dessin à se "mettre au vert" et, ce faisant, à exploiter les potentialités du lieu : ici, l’imaginaire puissamment dégagé par les "fabriques" qui tissent, au gré de la promenade, des récits variés et ont suscité des réminiscences de Chaperon rouge, Petit Poucet, Bottes de sept lieues, caverne d’Ali Baba, mais aussi de lanterne magique, etc.

Le volume 1 met en scène les grands moments de l’aventure vécue par les étudiants, des premières recherches à la médiation et la médiatisation en passant par les questions de fabrication.
Le volume 2 est centré sur le dessin et retranscrit les communications orales de la journée d’étude du 3 mars 2009 consacrée à la pratique du dessin, dans ses dimensions historique, esthétiques et poïétique, approche indispensable pour en saisir la teneur plastique, la portée critique et poétique.
Inclus 1 DVD restituant la performance, les dessins animés, un album photos-souvenirs en couleurs.

Auteurs : Hélène Saule-Sorbé, Lydie Pearl, Bertrand Prévost, François Jeune, Jean-François Desserre.



PRINT BRAIN TECHNOLOGY

Olivier LE DEUFF

Prix indicatif : 2,99 Euros
Éditeur : publie.net
Collection : e-styx
Parution : Mai 2011
Pages : 24
ISBN : 978281450463-9

Nous avons beaucoup changé, avec le numérique : nous savons mener plusieurs tâches à la fois, nous savons élaborer des requêtes complexes pour enquêter sur le monde entier et la vie des autres. Nous déposons dans nos disques durs tellement de choses de nous-mêmes, qu'ils en sont la mémoire agrandie. Sans compter toutes les traces de nous-mêmes que sans cesse nous laissons sur le réseau.

En fait, ce qui serait tellement plus commode, ce serait d'indexer directement son cerveau, non ?

Et nous avons tellement le sentiment de nous agrandir, avec les réseaux sociaux : on se sent tellement plus proches des amis, ou de toutes nos relations virtuelles. Une fois le cerveau indexé, ce serait magique, d'y rajouter quelques fonctions réseau social ?

Pour inaugurer e-styx, collection science-fiction et anticipation de publie.net, il fallait une question qui ne laisse nul de nous indemne.

Alors Olivier Le Deuff (qui n'a pas choisi pour rien le pseudo @neuromancien sur twitter) nous embarque dans la drôle d'histoire de Lindon Wilde : mais si, vous savez, celui qui s'était fait indexer son cerveau gratuitement, juste pour essayer...


TIC ET ÉDUCATION EN AFRIQUE

Applications, recherche et perspectives

Sous la direction de Mokhtar BEN HENDA
et Emmanuel TONYE


Prix indicatif : 21 Euros
Éditeur : L'Harmattan [commander l'ouvrage]
Parution : Mai 2011
Pages : 208
ISBN : 9782296544154

Cet ouvrage rassemble des témoignages très représentatifs des formes et des conditions d'usage des technologies de l'information et de la communication dans le domaine de l'éducation en Afrique au sein des dispositifs technologiques de formation.

Quelle place pour les TICE dans les universités africaines et quel rôle des normes et des standards technologiques de l'e-learning ?

Bertrand PREVOST - Botticelli : le manège allégorique
BOTTICELLI :
LE MANÈGE ALLÉGORIQUE

Bertrand PRÉVOST

■ Prix indicatif : 8 Euros
■ Éditeur : Editions 1:1
■ Collection : Ars
■ Parution : Mai 2011
■ Pages : 62
■ ISBN : 9782953859317

Les « peintures mythologiques » de Botticelli, du moins ce qu'on a coutume de rassembler sous cette appellation, n'ont pas fini de dérouter les historiens de l'art. Au moins depuis les travaux d'Aby Warburg - qui constituent d'ailleurs un premier moment décisif et qui n'a rien perdu de son actualité - jusqu'aux études les plus récentes, ces trois ou quatre tableaux occupent une véritable fonction stratégique en histoire de l'art. Sorte de passage obligé pour tous les grands historiens de l'art depuis plus d'un siècle, ils se sont révélés, dans toute leur complexité formelle et iconologique autant qu'ils ont révélé des regards, autant qu'ils ont agi comme des mises à l'épreuve de tous les parti pris théoriques et méthodologiques propres à la discipline histoire de l'art.

L'étude s'attache à décrypter les interprétations allégoriques dans les peintures mythologiques du peintre florentin Botticelli, pour lequel l'allégorie a été élevée au statut d'une idée esthétique de la peinture, soit une manière de présenter et de signifier dans un même geste.

Moncef MEHREZI - Les revues numériques scientifiques
LES REVUES NUMÉRIQUES SCIENTIFIQUES

Les coulisses d'une mutation éditoriale

Moncef MEHREZI

■ Prix indicatif : 89 Euros
■ Éditeur : Éditions Universitaires Européennes
■ Parution : Avril 2011
■ Pages : 320
■ ISBN : 9786131570667

Le monde de l'édition rencontre des changements fondamentaux sur tous les niveaux : technique, éditorial et scientifique.
Avec le réseau en ligne et le développement des technologies de l'information et de la communication, des opportunités s'ouvrent au secteur de l'édition et de la production du savoir. Les éditeurs et les communautés scientifiques disposent d'un nouvel espace de travail qui offre beaucoup de possibilités d'innovation et de création. L'édition traditionnelle s'est transformée, des changements majeurs ont eu lieu. Le papier a perdu son statut exclusif comme unique et seul support d'édition et de communication, il n'est désormais pas le seul porteur du savoir.