• Publications & valorisation
  • Ouvrages

Noël Burch et Geneviève Sellier - Le cinéma au prisme des rapports de sexe
LE CINÉMA AU PRISME
DES RAPPORTS DE SEXE

Noël BURCH & Geneviève SELLIER

■ Prix indicatif : 9,80 Euros
■ Éditeur : Vrin
■ Collection : Philosophie & Cinéma
■ Parution : Octobre 2009
■ Pages : 128
■ ISBN : 9782711622221

Le cinéma participe à la construction des normes sexuées - il fabrique le genre. En France, cependant, l'étude des films en fonction des représentations qu'ils offrent des rapports sociaux de sexe est mal comprise et mal acceptée. On lui préfère l'approche cinéphilique « auteuriste ». Or les films sont des productions culturelles, par définition ambivalentes, non des discours univoques qu'on pourrait analyser à partir des intentions de l'auteur-e. Le sens ne préexiste pas aux pratiques sociales qui font exister les films.

Pour le montrer, et pour analyser les représentations filmiques en tant qu'elles légitiment souvent la domination masculine, ce livre s'attache à des objets «communs» comme le cinéma de genre, les magazines populaires ou les stars.

Bernard LAFARGUE - Figures de l'art 16 : Daniel Arasse
Revue FIGURES DE L'ART n°16 :

DANIEL ARASSE, LA PENSÉE
JUBILATOIRE DES ŒUVRES D'ART


Textes réunis par Bernard LAFARGUE

■ Prix indicatif : 29 Euros
■ Éditeur : Presses Universitaires de Pau et des Pays de l'Adour
■ Parution : Octobre 2009
■ Pages : 264
■ ISBN : 9782353110179

Ce sont les artistes qui font l'histoire de l'art en premier, en mettant en œuvre une poétique d'appropriation et de dissémination, animée par un esprit d'érudition et d'application, mais aussi et surtout d'amours papillonnes, vénusiennes ou "donjuannes". Tel est le principe fondamental de la théorie de l'art de Daniel Arasse. La première scolie en est que les historiens de l'art n'arrivent jamais qu'en second. La deuxième, qui relève du diagnostic, est que la plupart d'entre eux sont devenus des spécialistes, dont l'esprit de sérieux ne peut que manquer le gai savoir des œuvres d'art.

Redonner à l'histoire de l'art la force majeure de la joie créatrice, érotique et intempestive de la poétique des œuvres qui, in fine, la fonde, telle est l'ambition, profondément spinoziste et nietzschéenne, de Daniel Arasse. Son "esthéthique" formule un seul impératif : "fais joyeusement de l'histoire de l'art, en artiste".

Son histoire rapprochée des détails intimes - particolare iconique ou dettaglio plastique - du sujet à l'œuvre dans la chose même -res/rien- de l'art, en prenant la forme d'une "iconographie analytique", trouve son apothéose dans l'étincelante liberté de ton des dialogues enjoués d'On n'y voit rien et de la série radiophonique des Histoires de peintures, avec un succès si vaste que le "Don Juan de la connaissance" de la fable d'Aurore a désormais un visage.
Émanant du colloque : "Autour de Daniel Arasse", organisé par Jean-Noël Bret et Bernard Lafargue à l'Alcazar de Marseille en septembre 2008, ce seizième numéro de Figures de l'art déploie l'heuristique des principales figures de l'"iconographie analytique" jubilatoire de Daniel Arasse, grâce aux articles de Jean-Noël Bret, Guillaume Cassegrain, Anne Cauquelin, Alain Chareyre-Méjan, Cécile Croce, Filippo Fimiani, Thomas Golsenne, Véronique Goudinoux, Bernard Lafargue, Johanne Lamoureux, Jean Lancri, Sara Longo, Bertrand Prévost, Bertrand Rougé, Isabelle Thomas-Fogiel, Gérard Wajcman, Diane Watteau.

IMAGINAIRE(S) DES TECHNOLOGIES D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION
IMAGINAIRE(S) DES TECHNOLOGIES D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION

Sous la direction de
Amar LAKEL, Françoise MASSIT-FOLLEA & Pascal ROBERT


Prix indicatif : 16 Euros
Éditeur : Maison des Sciences de l'Homme (collection praTICs)
Parution : Septembre 2009
Pages : 128
ISBN : 9782735112579

Les représentations sociales des technologies de l'information et de la communication peuvent être considérées comme un arrière-fond de la question de la gouvernante de l'internet, puisqu'elles constituent le terreau des conditions d'acceptabilité de la technique.
La journée d'études organisée par le programme de recherche Vox Internet a visé moins une analyse conceptuelle du (ou des) imaginaire(s) des TIC qu'un questionnement méthodologique à même de proposer des alternatives et de nouvelles pistes de travail.
En tentant de préciser à quelles sources s'abreuve la notion d'imaginaire des techniques, quels en sont les vecteurs, quels acteurs la mobilisent et pour quel type de justification, les articles successifs mettent en perspective le lien entre représentation sociale, discours et imaginaire des TIC, au fil d'une histoire qui semble parfois se répéter.
Cela conduit à explorer une épistémologie critique qui permet de justifier l'emploi du concept d'imaginaire(s) face aux concepts associés (utopie, mythe, idéologie, etc.).
Elle invite, lorsque l'on étudie les discours sur l'internet, à les rapporter plus finement aux pratiques réelles et à changer de cadre d'analyse pour envisager de manière plus productive les relations entre technique, politique et société.



LA POLITIQUE DES MODELES EN AFRIQUE

Simulation, dépolitisation et appropriation

Sous la direction de Dominique DARBON

Prix indicatif : 25 Euros
Éditeur : Karthala - MSHA
Parution : Août 2009
Pages : 288
ISBN : 9782811102524

La thématique des modèles et transferts traverse de larges domaines des sciences sociales et humaines. Dans cet ouvrage il s'agit en effet d'interroger dans une perspective de croisement disciplinaire ce que signifient ces notions "transferts" et "modèles" dans les pratiques sociales contemporaines qui se déroulent dans et avec les Afriques.

En sciences politique et administrative, ces thèmes ont d'abord été évoqués dans les travaux consacrés aux pays en développement. On s'y interrogeait sur la manière d'accélérer les " processus de modernisation " mais aussi sur les difficultés d'appropriation de ces innovations importées par d'autres sociétés et confrontées à d'autres trajectoires sociales. La "révolution" néo-libérale de la fin des années 1970 a été marquée par la multiplication des mouvements d'export-import des modèles de gestion sociale, politique et économique, portées par les grands organismes internationaux dans le sillage de la Banque mondiale et de l'OCDE. Ce mouvement a été amplifié ensuite par la libération des anciennes républiques populaires d'Europe de l'Est et par l'émergence des nouvelles puissances asiatique et latino-américaine, en partie fondée sur les transferts appropriation des modèles de dérégulation.

La littérature consacrée aux pays du Nord ou à l'impact de l'aide internationale sur les Etats et sociétés bénéficiaires a remis aujourd'hui au centre de ses interrogations les transferts de modèles qui accompagnent systématiquement ces mutations, soit pour analyser les phénomènes de globalisation et d'harmonisation, soit pour tenter d'en interpréter les significations sociales et de les évaluer. On ne peut cependant que regretter le peu d'empressement que les spécialistes des sciences sociales travaillant sur des terrains particuliers (ici le Nord) manifestent pour lire des recherches menées dans les pays du Sud.

Auteurs : Dominique Darbon, Annie Lenoble-Bart, Louis-Martin Onguene Essono, Etienne Damome, Norbert N. Ouendj, Sidiki Bamba, Brice Rambaud, Marie-Emmanuelle Pommerolle, Mélanie Cathelin, Elise Demange, Jean-Claude Marut, Hans Peter Hahn, Chrystelle Grenier-Torres, Sébastien Tollis, Mbaye Ndiaye, Khadi Gningue, Nicolas Lemoigne, Aminata Gueye, Julien Dupuy, Juhane Dascon, Simon Pomel, John R. Heilbrunn.

Les pays en développement face à la société de l'information
LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT
FACE À LA SOCIÉTÉ DE L'INFORMATION

Alain KIYINDOU

■ Prix indicatif : 26 Euros
■ Éditeur : L'Harmattan
■ Parution : Juillet 2009
■ Pages : 270
■ ISBN : 9782296091528

La société de l’information suscite bien des espoirs dans les pays en développement qui voient en elle un moyen rapide et facile d’atteindre les Objectifs du millénaire. Les technologies de l’information et de la communication apparaissent ainsi comme les outils de la dernière chance. Une question reste pourtant sous silence. Ces technologies peuvent-elles permettre aux pays en proie à la misère, à la corruption et à l’analphabétisme de sortir de leur marasme ? Si on peut accepter cette possibilité, le constat est celui d’un renforcement des inégalités à l’intérieur et entre les nations.

Dans cet ouvrage, Alain KIYINDOU met en exergue la prépondérance d’une logique oublieuse de la majeure partie de la population mondiale, aussi bien du point de vue de la connexion, que de l’intégration de ses besoins ou de sa rationalité.

A la diversité cognitive s’impose un fondamentalisme porteur d’idéaux et de visions faussement universels et largement apparents dans les politiques internationales dites d’inclusion numérique. Comment, alors, penser la société de l’information autrement que par le mépris des cultures différenciées et comment la mettre au service du développement ? Il semble, en tous cas, que le partage de l’information ne suffit pas, encore faudrait-il qu’elle soit appropriable et utilisable, c’est-à-dire adaptée au contexte historique, social, économique et culturel du destinataire.


Martine VERSEL - Noire soeur

NOIRE SOEUR

Poèmes

Martine VERSEL


Prix indicatif : 8 Euros
Éditeur : L'Harmattan
Parution : Juillet 2009
Pages : 52
ISBN : 9782296091153


J'étais
Suivante
Inconvenante
J'étais...



Écrire à la dérobée des mots seuls, perdition captieuse où s'enfoncent des éclats d'amour, de peau et de corps.


Martine VERSEL est sémioticienne à l'Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3.

Communication et dynamiques de globalisation culturelle

Communication et dynamiques de globalisation culturelle

Sous la direction de Alain Kiyindou,
Jean-Chrétien Ekambo & Ludovic-Robert Miyouna

Prix indicatif : 23,50 Euros
Éditeur : L'Harmattan
Parution : Mai 2009
Pages : 328
ISBN : 9782296085893

Une des caractéristiques de la société dite de l'information est que tout y est relié, entrecroisé, englobé. Ce phénomène de globalisation pose la question de la diversité culturelle. En effet, les technologies de l'information et de la communication qui la sous-tendent en sont à la fois facteurs de promotion et risque d'érosion. Les différentes contributions regroupées dans cet ouvrage s'appuient sur cette tension entre enracinement et ouverture.

Quels peuvent être les fondements d'une globalisation harmonieuse et respectueuse des diversités ?

Quelle place pour les cultures minoritaires quand la prégnance des modèles culturels « dominants » est aussi grande ?

Comment garantir l'expression de tous quand le déséquilibre financier, matériel et culturel est de plus en plus flagrant ?

Les auteurs, issus de disciplines et d'espaces géographiques variés, concluent que l'espace globalisé est loin d'être uniforme, qu'il est le lieu d'enjeux et d'expressions diverses. Ils nous incitent donc à moins penser le monde « ethnocentriquement ». Le rapport entre culture, communication et globalisation ne saurait être compris sans la prise en compte des spécificités culturelles.

Didier PAQUELIN - L'appropriation des dispositifs numériques de formation

L'appropriation des dispositifs numériques de formation

Du prescrit aux usages

Didier PAQUELIN

Prix indicatif : 28 Euros
Éditeur : L'Harmattan
Parution : Avril 2009
Pages : 296
ISBN : 9782296085565

Apprendre mobilise un ensemble de médias, de ressources matérielles et humaines. Notre modèle formatif actuel, qui s'est construit au fil des décennies en fonction d'évolutions internes et externes au milieu éducatif, est confronté à un phénomène récurrent dont nous maîtrisons mal les conséquences en termes de processus avec l'introduction massive des médias en formation, depuis la Lanterne magique dès 1880 jusqu'à Internet aujourd'hui.

Au-delà de l'attirance des technologues et du retrait de certains pédagogues, le monde éducatif actuel est confronté à la nécessité d'analyser la dynamique de construction des usages ainsi induits dans le contexte spécifique de l'éducation et de la formation.

Didier PAQUELIN, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l'université de Bordeaux, conduit depuis de nombreuses années des recherches sur la thématique de l'appropriation des dispositifs numériques de formation.

Policiers et criminels : un genre populaire européen sur grand et petit écrans
POLICIERS ET CRIMINELS :
un genre populaire européen
sur grand et petit écrans

Sous la direction de Raphaëlle MOINE,
Brigitte ROLLET & Geneviève SELLIER


■ Prix indicatif : 29,50 Euros
■ Éditeur : L'Harmattan
■ Collection : Champs visuels
■ Parution : Avril 2009
■ Pages : 328
■ ISBN : 9782296081925

Le film policier / criminel est sans doute le genre le plus européen : il existe sous des formes spécifiques dans les différentes cinématographies nationales, mais c'est aussi un genre transnational, ce qui le rend facilement exportable. Son succès, au cinéma et à la télévision, en fait un grand genre populaire dont cet ouvrage explore la richesse culturelle, indépendamment des « auteurs » qui ont pu l'utiliser, et les formes d'innovation qui lui permettent de trouver les faveurs du public.

Les différentes contributions rassemblées dans ce volume éclairent notamment les transferts culturels à l'oeuvre dans le genre policier, qu'il s'agisse de la manière dont les différents cinémas européens s'approprient des films hollywoodiens pour donner au genre une orientation nationale, de l'introduction dans le policier des traits d'autres genres, ou des transferts d'un média à l'autre (du roman au cinéma ; du cinéma à la télévision ou inversement). Sont également privilégiées les dimensions historiques, socioculturelles, économiques et idéologiques du film criminel, comme sa propension à témoigner des tensions politiques d'une société, ou sa capacité, à l'heure d'une féminisation du genre, à reconduire ou à déconstruire des normes sexuées.

Geneviève GUILHAUME - L'ère du coaching

L'ère du coaching
Critique d'une violence euphémisée

Geneviève GUILHAUME

Prix indicatif : 10 Euros
Éditeur : Syllepse
Collection : Sens dessus-dessous
Parution : Mars 2009
Pages : 144
ISBN : 9782849502068

Place à l'ère du coaching !

Promouvoir le développement professionnel et personnel, favoriser l'épanouissement au travail, accroître les potentialités individuelles pour obtenir des performances plus élevées dans le management ou dans la conduite de projets... Telles sont les captivantes promesses des consultants coaches. S'étendant aujourd'hui à tous les domaines de la vie privée et publique, le coaching, d'abord institué dans le sport, envahit peu à peu le monde des affaires et celui de l'entreprise.

Pourquoi cette emprise ?

Le coaching offre à chacun de nous l'hypothétique fantasme de pouvoir se dépasser, d'aller au-delà de ses limites voire de réaliser ses rêves les plus intimes !

C'est fort de ces aspirations individuelles que les consultants coaches oeuvrent à légitimer des dispositifs de management et de communication contribuant au développement de stratégies d'adaptation et de flexibilité.

À charge pour les managers coachés de s'accommoder d'une violence euphémisée tant dans les finalités, les objectifs mis en oeuvre que dans les méthodes utilisées. Comment y sont-ils préparés ? Quelle conscience ont-ils des paradoxes de leur situation ? Développent-ils des pratiques de résistance face à ces nouvelles formes de domination ?

La plume acérée de l'auteur fournit au lecteur des réponses aussi sensées qu'engagées.