MY WEB INTELLIGENCE

  • Type et nom du du programme : Appel d’offre Conseil Régional - Direction du Numérique "My web intelligence"
  • Durée : 3 ans (2014-2016)
  • Pilotage : Amar LAKEL
  • Participation : David Bruant, Professeur Michael Fayon, Dr. Fabienne Nacka, Dr Claude Billeaud, Dr. Pascal Pillet
  • Partenaires extérieurs : C.H.U. de Bordeaux, Conseil Régional d’Aquitaine
  • Présentation en ligne : http://mywebintelligence.net

Présentation

La plateforme opensource MyWebIntelligence (ou MyWI,) produite par le laboratoire MICA dans le cadre de l’Institut des Humanités Digitales vise à fournir un outil stratégique dans l’analyse et l’intelligence de la communication sur Internet.
Il s’agit d’un « crawler » d’une nouvelle génération qui constitue, à partir d’un dictionnaire de mots clés, une base de données des pages web qualifiées au service de l’intelligence stratégique. Il utilise non seulement de nombreuses sources de données externes et Open Data mais aussi les derniers algorithmes de qualification de données (SNA, TextAnalysis, etc.).

En partenariat avec le CIC Pédiatrique du CHU de Bordeaux et la Direction Numérique du Conseil régional d’Aquitaine, un projet pilote vise à mettre en place une étude débouchant sur une veille du discours thérapeutique et affilié. En effet le web a bouleversé l’ordre du discours médical. Première source d’information du patient et des accompagnants, il est un espace non structuré voire anarchique de prise de parole où la légitimité des savoirs et la hiérarchisation des connaissances s’avèrent difficiles. Pourtant ces « savoirs » sont aujourd’hui de plus en plus prégnant dans l’univers du malade. MyWebIntelligence peut fournir les moyens d’appréhender, de qualifier et de hiérarchiser une masse de discours considérable afin de cartographier l’univers discursif de l’information médicale pédiatrique.

RICSA "Risque informationnel chez les séniors et automédication"

  • Type et nom du du programme : RICSA "Risque informationnel chez les séniors et automédication"
  • Durée : 2 ans (2015-2016)
  • Pilotage : Olivier LE DEUFF
  • Financement : Fondation MAIF
  • Partenaires : Université Bordeaux Montaigne, MICA (Didier PAQUELIN, Gino GRAMACCIA)
  • Partenaires extérieurs : Bertrand Parent (Ehesp), Marie Herr et Joël Ankri (Laboratoire Santé Environnement, Vieillissement (EA 2506) , Sylvie Fainzang (Inserm)

Présentation

Le projet vise à mesurer les risques informationnels des seniors pratiquant l’automédication. La consultation d’information à teneur médicale en ligne est devenue courante, notamment chez des seniors perdant parfois confiance en l’institution médicale pour se tourner vers des conseils alternatifs. Le risque informationnel issu d’une désinformation ou d’une mauvaise information conduit à des risques d’importance sur la santé des seniors, dont la culture numérique et informationnelle est parfois insuffisante. Le projet vise à effectuer un premier recensement des pratiques à risques et des sites qui présentent des risques de désinformation. Les enquêtes menées ont pour but de mieux comprendre les pratiques et habitudes des seniors en matière de recherche d’information sur le web lorsqu’ils recherchent de l’information liée à leur état de santé notamment à des fins d’automédication

Citoyenneté en couleurs

  • Type et nom du du programme : MSHA
  • Durée : 2009-2016
  • Pilotage : A. BOULDOIRES, S.K. HONG-MERCIER ET C. LARRAZET
  • Participation : Axe 1
  • Partenaires : 10 universités (U. Bordeaux2, U. Poitiers, U.Paris 8, Open University, U. of West Scotland, London School of Economics, etc.) et partenaires extérieurs (ACSE, IJBA, CIJA, CSA, etc.)

Présentation

« Une approche visuelle et participative » Ce programme étudie le processus de la construction de la citoyenneté, à l’ère du numérique et de la mondialisation. Il s’agit d’analyser la représentation collective du soi, la création du sentiment d’appartenance et des codes de citoyenneté à partager, dans l’espace imaginé (la représentation médiatique de la société de la diversité culturelle dans la fiction télévisuelle) et dans l’espace vécu (l’expressivité des médias et des pratiques culturelles urbaines comme le ‘slam’). Nous construisons notre programme de recherche sur deux problématiques fondamentales : la crise de la citoyenneté à l’ère de l’immigration massive et le rôle des médias dans la construction collective d’une identité nationale.

Consulter le projet détaillé sur le site de la MSHA

Métamorphoses des écrans : de leur multiplication à leur dissolution

  • Type et nom du du programme : PSE + MSHA Métamorphoses des écrans
  • Durée : 2012-2014
  • Pilotage : M.VERSEL, M.J CATOIR, E.CACCAMO (UQAM)
  • Participation : Axe 1, 2 et 4
  • Partenaires : Laboratoire de résistance sémiotique de l’UQAM (Montréal), CRIalt (Montréal) et l'EHI (Espace Histoire-Image) Pessac.
  • Lien : http://metamorphosesdesecrans.org

Présentation

Le programme scientifique vise à penser l’objet-écran sous toutes ses formes, dans une double perspective sémiotique et intermédiale, ouverte à une approche inter et transdisciplinaire. L'objet-écran est envisagé à la fois comme un dispositif, un objet d’usage, une figure, une forme symbolique, et un signe symptomatique des mutations du monde contemporain. Ainsi le programme ne porte pas seulement sur un objet mais aussi sur une situation actuelle de redéfinition des économies de signification du monde, dont l’écran serait un symptôme. La problématique du programme peut d’ailleurs être formulée ainsi : en quoi les métamorphoses de l’écran sont-elles symptomatiques d’une mutation du rapport au sens, aux images et au corps dans notre monde contemporain ? Les actions de recherche menées : 6 rencontres organisées entre septembre 2013 et avril 2014 dont l'objectif était de créer une synergie de recherches sur l'objet écran entre Bordeaux et Montréal.