Médiation - axe de recherche du MICAInformation - axe de recherche du MICACommunication- axe de recherche du MICAArt - axe de recherche du MICA

Le MICA en bref

 

version française

Le MICA (MÉDIATIONS, INFORMATIONS, COMMUNICATION, ARTS) est un laboratoire de recherche de l’Université Bordeaux Montaigne, labellisé comme Equipe d'Accueil (EA 4426) de l'École doctorale Montaigne-Humanités.

En savoir plus


version anglaise

MICA (MEDIATION, INFORMATION, COMMUNICATION, ARTS) is a research team dedicated to information and communication science belonging to Bordeaux-Montaigne University. It is certified as a research team for the PhD school.

Learn more

Réplic : L'asso

 

 

Réplic, l'association des doctorants en Sciences de l'Information et de la Communication de Bordeaux 3
L'association des doctorants en Sciences de l'Information et de la Communication.

En savoir plus

 

  Rejoignez Le REPLIC sur Facebook

Les médias de la diversité culturelle dans les pays latins d'Europe (Collectif)

Les médias de la diversité culturelle dans les pays latins d'Europe
MÉDIAS DE LA DIVERSITÉ CULTURELLE DANS LES PAYS LATINS D'EUROPE

Sous la direction de Annie LENOBLE-BART & Michel MATHIEN

■ Prix indicatif : 80 Euros
■ Editeur : Bruylant
■ Collection : Médias, Sociétés et Relations internationales
■ Parution : Mars 2011
■ Pages : 344
■ ISBN : 9782802730743

Intitulé Investir dans la diversité culturelle et le dialogue interculturel, le premier rapport intersectoriel signé par Irina Bokova, directrice générale de l'Unesco depuis 2009, confirme une thématique universelle au service de la paix par la meilleure compréhension entre les peuples. Autrement dit : un enjeu de la mondialisation en cours. Aussi, en abordant la question des médias dans la problématique de l'expression culturelle des populations minoritaires, le présent ouvrage participe de l'esprit des Nations unies et de son agence spécialisée qu'est l'Unesco. Il s'appuie sur la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de 2005 ainsi que sur les orientations politiques d'institutions européennes comme le Conseil de l'Europe et l'Union Européenne. Malgré les intentions et pistes tracées par divers textes internationaux de référence ayant donné une légitimité juridique et sociopolitique aux minorités culturelles et linguistiques, les médias généralistes en font peu état et les médias de ces minorités restent trop souvent sous-représentés. Un premier état des lieux est donc proposé pour l'Europe latine. Spécialistes, observateurs et chercheurs montrent que les Etats n'ont pas tous fait le choix d'une politique convergente à l'égard de citoyens présentant des caractéristiques culturelles, linguistiques, religieuses ou autres qui leur sont spécifiques. Si des problèmes socioculturels et politiques demeurent actuels, la réalité de populations différentes, et identifiées comme telles, ne saurait plus être niée mais, au contraire, valorisée par le respect des différences, surtout quand celles-ci s'expriment dans des langues minoritaires, voire en cours de disparition...