Médiation - axe de recherche du MICAInformation - axe de recherche du MICACommunication- axe de recherche du MICAArt - axe de recherche du MICA

Le MICA en bref

 

version française

Le MICA (MÉDIATIONS, INFORMATIONS, COMMUNICATION, ARTS) est un laboratoire de recherche de l’Université Bordeaux Montaigne, labellisé comme Equipe d'Accueil (EA 4426) de l'École doctorale Montaigne-Humanités.

En savoir plus


version anglaise

MICA (MEDIATION, INFORMATION, COMMUNICATION, ARTS) is a research team dedicated to information and communication science belonging to Bordeaux-Montaigne University. It is certified as a research team for the PhD school.

Learn more

Réplic : L'asso

 

 

Réplic, l'association des doctorants en Sciences de l'Information et de la Communication de Bordeaux 3
L'association des doctorants en Sciences de l'Information et de la Communication.

En savoir plus

 

  Rejoignez Le REPLIC sur Facebook

Afrique des réseaux et Mondialisation (Collectif)

Afrique des réseaux et Mondialisation
AFRIQUE DES RéSEAUX
ET MONDIALISATION

Sous la direction de François BART & Annie LENOBLE-BART

Prix indicatif : 22 Euros
Éditeur : Karthala - MSHA
Parution : Juillet 2003
Pages : 204
ISBN : 9782845863903

Dans quelle mesure les dynamiques sociales de réseaux, si ancrées dans les cultures africaines, suscitent-elles des processus d'adhésion et de participation à la mondialisation ?
Les réponses de chercheurs d'équipes d'horizons divers sont multiformes, à l'image de la richesse des processus d'appropriation ou de réappropriation par les Africains, ouverts aux diasporas, de tout ce qui peut accompagner les solidarités : associations de femmes ou de jeunes, à dimensions locales ou internationales, réseaux professionnels ou ludiques, le tout à l'heure des dures lois des marchés, du tourisme concerté ou subi, de l'avion et de l'internet. Les liens sociaux ainsi renouvelés servent-ils de vecteurs aux modèles de développement, de pensée, de culture de système-monde au moment où la Chine et l'Inde sont en train de prendre une place de plus en plus déterminante à défaut d'imposer des modèles ? A contrario, produisent-ils des formes d'autonomie, voire de résistance à la mondialisation débouchant sur de véritables replis identitaires au nom de l'authenticité, de la négritude, du self reliance, du nationalisme ou de l'indépendance ? Cette réflexion a été lancée au début de 2001 dans le cadre d'une recherche expérimentale sur les "dynamiques locales de la mondialisation les Afriques en perspectives" pour le nouveau contrat d'objectifs de la MSHA. Les contributions émanent d'approches de ces questions par différentes disciplines des sciences humaines et sociales : géographie, sciences politiques, anthropologie, sociologie ou information-communication.